• Description

La voie de la résistance pacifique préconisée par M.Kamto est la bonne

Tant que le peuple camerounais n'a pas compris que c'est lui qui a le pouvoir; et qu'il n'a pas massivement prit la responsabilité d'aller le prendre; il faut amener le peuple camerounais à de petits exercices de la liberté.

Les élections;
Les manifestations;
Les conférences
L'éducation citoyenne
L'éveil citoyen

1ère voie choisie et recommandé par le président Maurice Kamto: C'est la voie de la résistance pacifique.

Maurice Kamto a raison de choisir cette voie car, se précipiter dans une logique militariste peux conduire à une plus grande tragédie; le Cameroun pourrait se retrouver dans une espèce de "Congolisation; avec la lutte des sécessionniste et la guerre contre Boko-haram; une guerre interne qui se prépare entre les héritiers de Paul Biya. Un dépècement à la manière congolaise du territoire camerounais.

Maurice Kamto sait que sa responsabilité c'est de sortir le Cameroun de l'étranglement; de la prise en otage dont le Cameroun est victime en économisant une guerre de trop.

Comment la résistance pacifique se met-elle en oeuvre?
En menant et gagnant de petites batailles successives.
Il faut démultiplier sur tous les fronts politiques.
Maurice Kamto a compris qu'il ne faut pas laisser les faux partis d'opposition s'emparer des miettes du gâteau que Paul Biya voudra bien leur laisser après s'être taillé la part du lion comme d'habitude.

Nous sommes à la recherche de la construction d'un rapport de force qui va conduire à la solution finale; à savoir que le peuple camerounais dans son écrasante majorité doit prendre d'assaut le régime et l'obliger à une transition vers une nouvelle république.

En attendant que le peuple camerounais ait prit conscience que le pouvoir est dans ses mains; quand 500.000 voir 1 million de personnes seront dans la rue ; Biya n'aura pas d'autres choix que de dégager. Tant que ce peuple camerounais n'a pas compris cela, tant qu'il n'aura pas mis cette opération d'envergure en oeuvre, il faut amener ce peuple à gagner de petites batailles.

Ce sont les camerounais qui ont le pouvoir et non Paul biya !
Tant que le peuple camerounais n'a pas compris que c'est lui qui a le pouvoir; et qu'il n'a pas massivement prit la responsabilité d'aller le prendre; il faut amener le peuple camerounais à de petits exercices de la liberté.

Les élections;
Les manifestations;
Les conférences
L'éducation citoyenne
L'éveil citoyen

Conférence diffusée en direct sur Youtube le 26 oct. 2019
Franklin Nyamsi wa Kamerun


------------------------------------
Quels sont les pièges des luttes de résistance armée camerounaise ? 26.10.2019


2e voie, celle choisie par les sécesionnistes ambazoniens; la voie de la résistance armée

A l'intérieur de la résistance armée il y a 3 hypothèses:

1- La résistance armée sécessionniste qui n'a pas d'avenir. 26.10.2019

Si les sécessionnistes se battent pour renverser le Cameroun ils ont raison, mais si c'est pour diviser le Cameroun, ils ont tort. Car la plupart des camerounais n’acceptera jamais la division du Cameroun. La majorité des camerounais est prêt à accepter une nouvelle république fédérale et non la sécession ; avec la reconnaissance des droits qui avaient été volés aux anglophones dans le processus unitaire.

J'insiste pour dire que, si le but de la voie de résistance armée c'est la sécession çà ne va pas marcher. çà peut-être aider à faire tomber le régime de Biya, mais çà ne va pas résoudre le problème anglophone car dans cette zone; il y a des problèmes internes entre les populations anglophones.

La légitime défense est un droit imprescriptible. L'ONU reconnait le droit de résistance en légitime défense. Même la constitution camerounaise, reconnait le droit de résistance en légitime défense.


2- La guéguerre militaire entre les clans du parti au pouvoir.

Il y a une guéguerre militaire en cours; et qui va se livrer entre les héritiers de Paul Biya. Elle va se traduire par un conflit armée entre les factions armées du RDPC. Elles ont des caches d'armes et des munitions dissimulées à travers le Cameroun et les utiliseront le moment opportun, et les utiliseront quand elles jugeront que Paul Biya est suffisament faible.

Personne ne dira qu'il ne sait pas, qu'un pseudo coup d'Etat se prépare, à un moment donné pour nous imposer la continuité de la dictature. Les cameroun doivent être vigilant car, si c'est un des clans qui prends le pouvoir par un putsh interne; nous sommes dans la continuité. La dictature n'aura pas duré 40 ans, elle va continuer.

3- L'action d'un groupe de patriotes républicains progressistes des armées (comparable à celui d'un Jerry John Rawling au Ghana dans les année 80); accompagnant une insurrection populaire, aboutisse à la chute du régime. 3e hypothèse à prendre au sérieux. Il n'est pas exclu que lorsque la mobilisation du peuple camerounais aura atteint le seuil critique nécessaire; que ces patriotes républicains progressistes prennent leurs responsabilité; celle de protéger le peuple. Mais c'est une question qui concerne les militaires.