Archives actualités cameroun 2018

La CAF retire l'organisation de la CAN 2019 au Cameroun. 30/11/2018

PAUL BIYA A MENTI À LA CAF...COMME SI SOUVENT, IL MENT AUX CAMEROUNAIS !

Au Cameroun, la fausse victoire de Paul Biya met en péril la cohésion nationale - 26.10.2018

Des chercheuses et actrices de la société civile craignent qu’avec la réélection du chef de l’ État, le pays soit « maintenu dans un état de tension sociale et politique permanente.

6 NOVEMBRE 2018 = JOUR DE HONTE AU CAMEROUN !

 Le despote Biya s’intronise Président à vie et à mort du Cameroun.

Scandale au conseil constitutionnel : But du Juge Essombé contre son propre camp !

Le Juge Essombé a été pris la main dans le pot de confiture avec des arguments douteux et faux PVs présentés non signés. Tout le monde voit sa gêne. Comment peut-on interpréter ces mots du président de la cour constitutionnelle, croyant son microphone fermé qui dit : "On lui a bien dit de se taire" ...!

Conférence sur la crise anglophone : Paris, 8 Septembre 2018

Avec mes Frères Patrick Nganang et David Ayuketa, au chevet du Cameroun, à Paris ce Samedi.

Billet d'Achille Mbembe sur La Candidature de Paul BIYA Johannesburg 15/07/2018

Une "nouvelle" qui n’en est pas une. Tout comme le cirque qui aura lieu au mois d’octobre. Achille Mbembe : "le Cameroun va droit au mur".

Cameroun : Paul Biya 85ans de nouveau candidat à l'élection présidentielle

Mr Biya 85 ans, avec cette ultime candidature s'auto-proclame comme l’ennemi N°1 ; Et ennemi éternel du peuple Camerounais ; Ennemi de ceux qui aspire à la démocratie, à la liberté et au pluralisme.

Cameroun : un régime à bout de souffle menacé sur quatre fronts. LE MONDE - 13/07/2018

Après trente-six ans à la tête de l’Etat, le président Paul Biya, âgé de 85 ans, a annoncé sa candidature à un septième mandat pour la présidentielle d’octobre 2018.

Cameroun: enquête ouverte sur une vidéo virale d'exactions - 11/07/2018

Une enquête a été ouverte au Cameroun après la publication sur les réseaux sociaux d'une vidéo devenue virale, montrant des hommes armés, présumés militaires camerounais, exécuter deux femmes et leurs enfants, accusés d'être des complices du groupe djihadiste nigérian Boko Haram.

LES DROITS HUMAINS SACRIFIÉS AU CAMEROUN AU NOM DE LA LUTTE ANTI-TERRORISTE - 11/07/2018

Je dénonce et je m'indigne solennellement. Je sollicite la mobilisation totale des Forces spirituelles du Cameroun contre la déshumanisation avancée de nos soldats dits "d'élites" !