Biographie des Martyrs anti-colonisation du Cameroun

CES PATRIOTES MÉCONNUS ...

Lock Priso Kuma Mbappé de Bonaberi, et Elamè de Joss qui refusèrent de signer le traité Allemand, tués en 1884 ;

Le chef Bakweri Kuva Likenye ; après avoir remporté des victoires sur les Allemands fut abandonné par ses alliés. Il mourut en 1894 à Wonya Mokumba ;

Le chef Ngila exécuté en 1895 ;

Le chef Omgba Bissogo de Yaoundé exécuté par les Allemands en 1896 ;

Le chef Bene Amougou Baana exécuté en 1898 ;

Le chef Boulou Oba’a Mbenti exécuté en 1900 ;

Le roi des Bafut et des Bandeng exécutés en 1901 ;

Le Lamido Souley de Rey Bouba tué en 1901 ;

Le Lamido Oumarou de Banyo tué en 1902 ;

L’Emir Zubeirou de Yola, tué en 1902 ;

Le lamido Hamadou de Maroua assassiné en 1902 ;

Les Chefs Bangwa exécutés en 1903 ;

Mbida Mengue me Mba (Kumanda) résistant Mbida Mbani tué en 1904 ;

Le Chef Mbartoua : 1904 ;

Les chefs Anyang et Boki tués à Ossidingué en 1904 ;

Le chef Ndjem, Ngoa Amama, tué à Adjela (actuel Lomie) le 11 avril 1904 ;

Le chef Nguélé Mendouga résistant Maka, tué en 1906 ;

Mahdi Aladji tué à Maroua en 1907 ;

Onambelé Nkou décapité à Yaoundé en 1907 ;

Goni Waday, résistant, exécuté au marché de Garoua le 10 juillet 1907

Ainsi que :
Le Djaouro de Bame
Le Djaouro de Oubao
Le Lamido de Bengui.

Le 8 août 1914 pendus à Douala :
-Rudold Douala Manga Bell
-Ngosso Din

Le même jour seront exécutés à Ebolowa :
-Martin Paul SAMBA
-Madola , le roi de Kribi
-Assako Nna, Catéchiste
-Edanté Mbita
-Mba Enam, lettré.

Le Chef Bafoussam sera exécuté au même mois d’août 1914 avec l’ensemble de sa cour.

Le chef Banen Manimben Yi Tombi encore appelé le lion banen vaillant résistant tué par les Allemands.

Ludwig Dika Mpondo Akwa, fils de King Akwa qui participa à la traque de Lock Priso, fut arrêté en 1912 pour rébellion, Dika Mpondo fut exécuté dans sa cellule d’une balle dans la nuque en 1914.

N'oublions pas tous ces anonymes qui se sont soulevés à Douala le jour de l'exécution de Douala Manga Bell et qui ont été massacrés sans état d'âme par les Allemands.