Données économiques

PIB nominal : 29,198 Mds USD courants (BM, 2015).
PIB par habitant (USD courants) : 1250 $ (BM, 2015).
PIB par habitant (PPA) : 3122 $ (BM, 2015).
Taux de croissance du PIB : 4,5 % (FMI, 2016).
Taux d’inflation : 2 % (FMI, 2015).
Exportations de la France vers le Cameroun : 631 M€ (DG Trésor, 2016).
Importations de la France en provenance du Cameroun : 262 M€ (DG Trésor, 2016).
Fiche pays de la Direction générale du Trésor :
http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/cameroun

Situation économique

L’économie camerounaise est la plus diversifiée de la région. Les activités agricoles et forestières, qui représentent 22,2 % du PIB (2014) s’appuient à la fois sur les cultures de rente (cacao, café, banane, palmier à huile, canne à sucre, hévéa) et vivrières (banane plantain, maïs, manioc…).

Le secteur secondaire représente 30,1 % du PIB. Les hydrocarbures restent un élément important de l’économie. L’industrie couvre des secteurs variés (boissons, sucrerie, huilerie, savonnerie, minoterie, aluminium, ciment, métallurgie, première transformation du bois). Le secteur des services (47,8 % du PIB) est dominé par les transports (en particulier les ports), le commerce, la téléphonie mobile et les services financiers.

Malgré cette diversification, l’essentiel des exportations (80%) repose sur des produits non transformés. Les flux d’échanges avec les pays de la zone CEMAC ne représentent qu’une faible part des échanges commerciaux, et le Cameroun réalise à lui seul 70% des échanges agricoles intracommunautaires de la CEMAC. Les principaux partenaires commerciaux du Cameroun sont l’UE, le Nigeria et la Chine.

La croissance économique du Cameroun est passée de 2 % environ en 2009 à 5,9 % en 2015, 4,8 % en 2016, et 3,2 % en 2017. Depuis 2010, la moyenne de l’inflation est restée inférieure à 3 %. La dette publique camerounaise est passée de 9,7 % du PIB en 2008 à 33,8% du PIB en 2016. Souhaitant mettre le Cameroun sur la voie de l’émergence à l’horizon 2035, les autorités ont lancé un programme de grands projets structurants qui visent à dynamiser l’économie.