franklin-nyamsi-24-min

Mon arrivée en France en 2000

"Je vais en France préparer le concours de l'agrégation en Philosophie à Poitiers".

 

Ce ne fut pas facile mon arrivée en France non plus, j'ai la chance de rencontrer à Abidjan un professeur Franco-Hongrois Miklos Vetö qui me propose de venir comme chercheur invité dans le laboratoire dans lequel il travaillait à Poitiers. Laboratoire qui travaillait sur une partie de la philosophie qu'on appelait "l'Idéalisme Allemand".

J'arrive à Poitiers en Août 2000, sur invitation du professeur Miklos Vetö, qui m'instruit de commencer à m'imprégner parallèlement du concours de l'agrégation de Philosophie.

Mais, pendant mes 2 premières années de ma vie en France, je vais alterner entre travail d'étudiant et de nombreux boulots d'ouvriers: Palettiseur, ramasseur-vendeur de melons en Poitou-Charentes. C'est le lot commun des étudiants étrangers en France me direz-vous ; Mais, la plupart des étudiants africains qui font tous ces petits boulots en Europe en sont tellement brisés qu'ils ne s'en relèvent plus. 20 ans plus tard, on les y retrouve.

Le véritable mérite quand on arrive en Europe, c'est de faire tout ce qu'on doit faire pour s'en sortir, mais de ne jamais oublier le véritable objectif, où on va. J'ai le mérite de ne jamais avoir oublié où je vais.

Pendant 2 ans, j'ai été ouvrier. Gardien de nuit, gardien de supermarché, travailleur agricole, etc pour financer mes études et faire venir ma famille parce que je peux vous dire que dès 1999, j'avais épousé une Ivoirienne à Abidjan, et elle m'avait déjà offert un fils en 1999, que je laisse derrière moi, et qui me rejoignent par la suite. J'épouse à travers cette femme, la Côte d'Ivoire (la cause ivoirienne) ; et, j'ai même senti que ce qui se passait là en côte d'Ivoire aurait une signification pour toute notre époque. L'amour d'abord a guidé mes choix, puis en évoluant, je me suis dit que c'est ma 2e patrie la Côte d'Ivoire. C'est ma terre d'adoption, rien de ce qui est ivoirien, ne me sera jamais désormais plus étranger.